• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Les Ablutions avant la Salaat'
  • La prière du Tarawih
  • Les interdits en Islam
  • Démarche conversion
  • X-Poll
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  • Voltaire favorable à l’Islam ...
  • Travaille et ferme-la ...
  • C'est quoi le féminisme ? ...
  •  Imprimer

    Introduction

    Le Coran, est le livre Saint des musulmans. Le mot Arabe Qur’an, signifie littéralement lecture, récit en Français. Toutefois, à la lecture de l’ensemble du livre, le terme « Rappel » est celui qui définit le mieux l’ouvrage. Ce livre a été révélé à Muhammad Ibn Abdallah par Dieu (Allah en Arabe), par l'entremise de l'Ange Jibril (Gabriel).

    Le Coran se subdivise en plusieurs sourates (chapitres), qui sont au nombre de 114. Chaque sourate comporte un nombre plus ou moins important de versets. Le Coran est également organisé tel que le nombre de versets par sourate diminue, au fil des chapitres et au fur et à mesure que l'on progresse dans la lecture du Livre.

    Le texte coranique sépare chronologiquement les sourates en deux parties ; les Mecquoises (1), et les Médinoises plus longues (Révélées après l’Hégire).

    Le Livre révélé

    "Lis", tel fut le premier mot prononcé par Gabriel à Muhammad (PBSL), en l'an 610, alors que ce dernier s'été retiré en ce mois de Ramadan, pour méditer dans la grotte de Hira.

    Muhammad (PBSL) étant illettré, il tenta de résister à l’ange en insistant sur l'impossibilité qu'il lui était de "lire". A cela Gabriel poursuivit par les versets suivants :

    1. Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,
    2. qui a créé l'homme d'une adhérence.
    3. Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble,
    4. qui a enseigné par la plume [le calame],
    5. a enseigné à l'homme ce qu'il ne savait pas.

    Sourate 96 : AL-ALAQ (L'ADHÉRENCE)

    Muhammad (PBSL), alors désigné comme prophète (PBSL), ne sait pas encore que ces premiers mots qui lui sont transmis resteront gravés dans son cœur. Ils constituent le préambule à une « révélation » qui s'étalera sur un peu plus de vingt trois années, et au cours de laquelle il aura la charge en plus de faire connaitre l'écrit de Dieu (le Coran), de transmettre un message ar-Risala à l'humanité toute entière, afin de la ramener vers un monothéisme authentique, qui consiste en l'adoration d'un Dieu unique. Le tout dans la continuité de son prédécesseur, le prophète Ibrahim (Abraham, PBSL), père du Monothéisme.

    Ces cinq versets peuvent être vus, non seulement comme une synthèse de la mission prophétique de Muhammad (PBSL), mais également comme une explication par Dieu lui-même du but du texte coranique, et de sa révélation.

    Il faut savoir que Gabriel joua un rôle intermédiaire entre Dieu et son prophète (PBSL), dans la mesure où il servit de réceptacle des paroles divines qu’il transmettait ensuite à Muhammad (PBSL). Ce mode de transmission vertical, est désigné dans la langue arabe par le mot « Wah’i » (Révélation) Il est à signaler que la révélation est une "descente spirituelle" qui vise directement l'intellect de l'homme. Autrement dit, il s'agit d'une révélation à un homme choisi par Dieu pour être "prophète", de connaissances "supra humaines" qui lui été jusqu'à lors cachées ou voilées par des superstitions profanes ou des conceptions erronées. Ce mode de communication entre l'humain et le divin n'est pas une invention propre à l'islam, dans la mesure où il est bien connu dans le monde de la Tradition. Cependant force est de constater que de tels représentations demeurent fort mal comprises des "modernes" en raison de l'influence sur ces derniers, de schémas de pensées exclusivement rationalistes et discursifs.

    Concernant la transcription du Coran, les compagnons qui entourèrent le prophète (PBSL), comptaient parmi eux des hommes lettrés, chargés alors de fixer par écrit les paroles de Dieu révélées à Muhammad (PBSL). L'écrit sacré fut ainsi dans un premier temps transcris sur des supports de fortunes, tels des omoplates de chameaux, morceaux de cuirs, feuilles de palmiers...

    Abu Bakr, après la mort du prophète de Dieu (PBSL), établira la première version unifiée du texte coranique, construite à partir de ses fameux fragments utilisés pour la retranscription. Ensuite, Uthman finalisera le travail de son prédécesseur en fournissant une version finale qui est celle que l'on peut lire de nos jours.

    (1) Révélées au prophète Muhammad (PBSL) avant l’Hégire.

     

                   Page : 1 | 2            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 1560387
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC