• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • La Mort dans l' Islam
  • Témoignage convertis
  • Le prophète Joseph
  • Les interdits en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Le Pacte d’Omar

    Voici le pacte qu’Umar conclut en Syrie et à Jérusalem avec le patriarche Sophione tel que le rapporte Ibn Qayyim dans son commentaire :

    « Ils ne doivent pas construire de nouveaux monastères, églises ou cellules de moines dans leurs villes et leurs alentours ; Ils ne doivent pas reconstruire ceux qui ont été détruits ; Ils ne doivent repousser aucun musulman qui souhaite passer trois jours dans une église, et ont l'obligation de le nourrir ; Ils ne doivent pas héberger d'espions ; Ils ne doivent pas être secrètement déloyaux envers les musulmans ; Ils ne doivent pas enseigner le Coran à leurs enfants ; Ils ne doivent pas faire preuve de polythéisme en public ; Ils ne doivent pas empêcher les membres de leurs familles [de se convertir] à l'islam s'ils le souhaitent ; Ils doivent faire preuve de déférence face aux musulmans ; Ils doivent céder leurs places assises aux musulmans qui souhaitent s'asseoir ; Ils doivent se différencier des musulmans par leurs tenues vestimentaires ; Ils ne doivent pas porter de noms musulmans ; Ils ne doivent pas conduire sur une selle ; Ils ne doivent pas porter d'épées ; Ils ne doivent pas vendre de vin ; Ils ne doivent pas se couper court la frange ; Ils doivent se revêtir de leur habit [chrétien] où qu'ils se trouvent ; Ils doivent se ceindre la taille d'une écharpe ; Ils ne doivent pas porter de crucifix ou l'un de leurs livres saints sur le chemin des musulmans ; Ils ne doivent pas enterrer leurs morts à proximité des musulmans ; Ils ne peuvent faire sonner leurs cloches que doucement ; Ils ne doivent pas lire à haute voix dans leurs églises en présence de musulmans ; Ils ne doivent pas porter de rameaux [le dimanche des rameaux] ; Ils ne doivent pas lever la voix pendant le deuil ; Ils ne doivent pas porter de bougies pendant leurs funérailles ; Ils ne peuvent pas acheter des esclaves capturés par les musulmans en temps de guerre ;

    S'ils enfreignent le moindre de ces interdits, ils ne seront plus protégés, et les musulmans pourront disposer d'eux comme ils disposent de ceux qui leur résistent ».

    A l'issu du pacte qu’il conclu avec Sophione, Umar reçut les clés de la ville par les mains du patriarche, et ordonna que les biens et les lieux de cultes des chrétiens soient préservés, et que les musulmans ne prient point dans les sanctuaires chrétiens par respect envers leur religion. Umar se rendit ensuite sur le site sur lequel Muhammad (PBSL) avait atterri pendant son Voyage Nocturne, et y fit plusieurs prières, tellement il été ému et honoré de fouler le même sol que son prophète et ami. C'est d'ailleurs sur ce site qu’Umar fera construire plus tard la mosquée Qubbat al-Sakhra, qui reste l'un des édifices les plus importants de l'Islam. Il constitue avec la Mosquée Al-Aqsa ainsi que l'esplanade des mosquées (al Haram al-Sharif), le troisième lieu saint de la religion musulmane. Ce lieu est connu actuellement sous le nom de Dôme du Rocher, sur l'esplanade du Temple dans la ville de Jérusalem.

    Umar Bâtisseur et Régisseur

    Devant la taille grandissante de l'empire musulman, Umar eut l'initiative de bâtir une nouvelle capitale mieux adaptée à la répartition et l'administration des Terres conquises. Ainsi la ville de Koufa, fut fondée dans ce sens, près d'Al hîra, sur la rive droite de l'Euphrate.

    Afin d'administrer au mieux son royaume et le rendre plus prospère, il mit en place un impôt spécifique pour les non musulmans (les dhimmis), en conséquence de quoi ces derniers étaient placés sous la protection de l'empire musulman et conservaient leur liberté de culte. Cet impôt servit essentiellement au paiement des soldes de l'armée musulmane, qui devenait de plus en plus importantes (on parle alors de centaines de milliers d'hommes !).

    Umar est également connu comme celui qui mit en place le calendrier Hégirien, dont la date de début est fixée au 16 juillet 622, date à laquelle Muhammad (PBSL) parti en exil pour Médine.

    D'un point de vue dogmatique, Umar institua des ordonnances concernant le respect absolu de la sacralité du mois de Ramadan et du pèlerinage, ainsi que la pratique des prières communes et nocturnes (tarâwîh) du mois de Ramadan.

    Umar promulgua également l'interdiction formelle de l'ivresse publique et aurait instauré en s'inspirant de la tradition judaïque la lapidation des femmes convaincues d'adultères.

    C'est notamment Umar qui permit le recul de la pratique de la fornication en interdisant la pratique du mariage temporaire (mut'a), qui avait été détournée de son contexte premier d'application.

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3 | 4            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 4078510
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC