• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Grands artistes musulmans
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Le Mariage en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Israël propose de libérer un Palestinien dans le coma en échange de son exil

    Le sort de Mohammed Allan, prisonnier en grève de la faim devenu en quelques jours un symbole du combat contre la détention sans inculpation, continue d’exacerber les tensions entre Israéliens et Palestiniens.

    Lundi 17 août, le ministère de la justice israélien a expliqué que « l’Etat (était) prêt à envisager (sa) libération (...) s’il accepte d’aller à l’étranger pour une durée de quatre ans ». La proposition a été immédiatement rejetée par l’avocat du jeune homme. La Cour suprême, saisie par l’avocat pour obtenir la libération du prisonnier pour raisons médicales, n’a pas statué lundi et doit siéger à nouveau mercredi.

    Depuis qu’il a perdu conscience, les médecins israéliens l’ont placé sous respirateur artificiel et lui ont administré de l’eau salée et des vitamines pour le maintenir en vie. Un médecin de l’hôpital d’Ashkelon, où il se trouve, a affirmé lundi devant le tribunal qu’il ne semblait pas avoir subi de dommage irréparable, mais qu’il ne survivrait probablement pas s’il reprenait sa grève de la faim. « Il déclinera rapidement », a assuré le praticien.

    Affrontements devant l’hôpital

    Le cas du détenu a une consonnance particulière, compte tenu d’un nouveau contexte légal qui permet à Israël de nourrir de force un prisonnier en grève de la faim si sa vie est menacée. Le gouvernement israélien pourrait être appelé à décider si M. Allan est le premier à qui appliquer cette législation très controversée.

    Dimanche, des affrontements ont éclaté devant l’hôpital où il se trouve. Des manifestants arabes, israéliens et palestiniens ont fait face à des militants juifs de droite venus scander des slogans racistes et appelant à la mort de Allan, et des pierres ont été lancées des deux côtés.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2022 : l'Aïd el-Fitr fixé au lundi 2 mai en France

    Le Ramadan 2022 débute le Samedi 2 Avril

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6116170
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC