• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Grands artistes musulmans
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Le Mariage en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Un journaliste agressé par la LDJ dans une manif anti-AFP

    Quand pourrait-on espérer la dissolution de la Ligue de Défense Juive (LDJ) ? Connu pour ses méthodes violentes, le groupuscule sioniste a rassemblé une centaine de ses partisans devant les locaux de l’Agence France Presse (AFP) jeudi 22 octobre à 18h à Paris. Il s’agissait de protester contre « la désinformation des médias sur Israël », indique le compte Twitter de l’organisation. Les militants sont venus armés, prêts à en découdre avec les journalistes « incriminés ».

    Insultes, pétards et jets de projectiles, ce à quoi le journaliste David Perrotin de Buzzfeed, présent sur les lieux pour couvrir la manifestation, a assisté. Mais peu après avoir posté les images sur son compte Twitter, il est lui-même menacé. « Une manifestante me dit : "Je préviens la LDJ que vous êtes là, Monsieur Perrotin" », raconte-t-il.

    Une dizaine de personnes cagoulées et, pour certaines, armées de bâtons, se sont alors dirigées vers le journaliste, qui a été pris à parti et violenté. Ce dernier a pu être mis à l’abri dans les locaux de l'AFP, avant d'être exfiltré par la police. « Il a reçu plusieurs coups dans le dos qui n’ont heureusement pas laissé de marques, et un coup à la tête, qui selon un policier était un coup de casque d’un manifestant. Dans la confusion, les policiers ont d’abord donné quelques coups à David Perrotin avant de comprendre qu’il était journaliste. Ils l’ont alors laissé entrer se réfugier dans les locaux de l’AFP en repoussant les militants de la LDJ avec leurs matraques », racontre Cecile Dehesdin, rédactrice en chef de Buzzfeed. Une plainte a été déposée contre X pour l'agression du journaliste.

    De son côté, la LDJ s'est félicité de cette pression à peine voilée sur Twitter. En légende d’une vidéo où des projectiles sont brûlés, le post suivant : « Nous avons rappelé aux médias qu'ils ne ne pourront jamais détruire Israël par leurs mensonges. Bravo aux présents ! »

    Cette action n’a été suivie d'aucune interpellation de la police. En été 2014, lors des manifestations pour Gaza, le ministère de l'Intérieur avait un temps envisagé l'interdiction du groupuscule. Depuis, rien n'a changé : la dissolution administrative de la LDJ n'a, à ce jour, pas encore été décidée.

    La classe politique est restée silencieuse face aux dernières actions de la LDJ. Le groupuscule aux méthodes violentes et antidémocratiques, pourtant interdit en Israël et aux Etats-Unis, a toujours droit de cité en France, toujours dans l’incompréhension générale.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2022 : l'Aïd el-Fitr fixé au lundi 2 mai en France

    Le Ramadan 2022 débute le Samedi 2 Avril

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6116159
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC