• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Grands artistes musulmans
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Le Mariage en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Hajj : Démarrage des premières opérations

    Le bureau du Pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam a officiellement été ouvert, hier, à l’Institut islamique de Dakar où les premiers versements ont été effectués.

    C’est tôt dans la matinée d’hier que le Commissaire général Thierno Ibrahima Diakhaté, accompagné de son adjoint, Saliou Bamar Ndiaye, et de quelques membres de l’équipe a fait le tour des différents bureaux pour voir leur fonctionnement.

    Vers 11 heures, 150 pèlerins ont déjà effectué leurs versements. Il faut nécessairement 2,3 millions de Fcfa pour effectuer le « Adj » de cette année. Depuis une semaine, ceux qui le désirent se rendent à l’Institut islamique de Dakar pour les formalités administratives et sanitaires. Tirant le bilan de la première journée, le Commissaire général a déclaré que tout se passe bien depuis 8 heures et aucune bousculade n’a été enregistrée. « Nous avons établi des tickets par ordre de versement au niveau de la banque pour éviter les débordements », a indiqué Thierno Ibrahima Diakhaté. Il s’est félicité des mesures prises par le président de la République pour mettre les Sénégalais dans de meilleures conditions de pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam. « Il faut dire qu’il y a une nette amélioration de l’organisation du pèlerinage, car le chef de l’Etat tient personnellement à ce 5e pilier de l’Islam et, conformément aux instructions du Premier ministre et du ministre des Affaires étrangères, nous devons être à la hauteur », a encore noté le Commissaire général.

    Visites médicales

    Dans l’enceinte de la grande mosquée de Dakar, un important dispositif sécuritaire est en place. A l’entrée de l’Institut, quelques petits commerçants proposent des objets venus de La Mecque, des chapelets, de l’encens, des livres, des habits, etc. Le visiteur qui accède au quartier général est vite guidé par deux préposés à l’entrée qui fournissent les premières informations. Au niveau 1 de l’immeuble, les visites médicales ont bien démarré. Six médecins sont agréés par le ministère de la Santé publique et de la Prévention médicale en plus du Centre Medico social des fonctionnaires, à la rue Moussé Diop.

    Selon Khadim Diaw, encadreur, ceux qui viennent sont tenus de présenter une carte nationale d’identité ou un passeport et 8 photos avant de se faire délivrer un certificat d’aptitude qui donne droit aux visites médicales. Après constat de l’aptitude du pèlerin par le médecin agréé, il est alors invité à effectuer son versement au niveau de la banque qui se trouve au rez-de-chaussée. Quotidiennement, 200 personnes sont reçues.

    Avant d’accéder aux médecins, les futurs pèlerins font un tour au bureau du service d’Hygiène qui a déjà reçu 883 candidats en 4 jours dont 776 déclarés aptes, selon M. Amadou Gaye. Ici, se font les analyses d’urine et un bulletin est remis. S’agissant des vaccins, a expliqué M. Gaye, la fièvre jaune et la méningite Acwy (souche asiatique) sont obligatoires pour entrer en terre saoudienne. « Nous n’avons pas encore démarré les vaccinations, mais cela ne devrait pas tarder. Ces produits sont commandés à chaque pèlerinage », a révélé Amadou Gaye. Il a précisé que les candidats inaptes sont invités à revenir voir le médecin.

    A signaler que la direction de la Police des Etrangers et des Titres de voyages a également installé un bureau sur place pour l’établissement des passeports. Au moment de notre passage, le Commissaire divisionnaire Codé Mbengue était sur les lieux avec des éléments détenant un nombre impressionnant de passeports. Quant aux pèlerins des régions, ils peuvent subir les visites médicales dans leur circonscription respective avant de venir à Dakar. Le premier vol quittera Dakar le 20 novembre 2008.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2022 : l'Aïd el-Fitr fixé au lundi 2 mai en France

    Le Ramadan 2022 débute le Samedi 2 Avril

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6116148
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC