• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Grands artistes musulmans
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Le Mariage en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    Cheikh Ben Badis, l’exemple à suivre

    La tolérance en Islam n’est pas une notion de création récente. L’Histoire en général et les histoires particulières à travers les âges démontrent, à plus d’un titre, l’esprit de compassion, de partage, de bonne cohabitation et de modèle de gestion pacifique de conflits qui caractérise le monde musulman. A travers, le temps et les personnages, les différents conférenciers qui se sont succédé, hier, au deuxième jour du Colloque international sur la tolérance en Islam, ont tenté de mettre en valeur l’enracinement de cet esprit de bonne intelligence avec autrui, d’indulgence et de compréhension. De l’exemple de cohabitation entre les religions en Andalousie, aux efforts d’institutionnalisation des préceptes de modération et de facilité dans les écrits de l’imam Malek, aux pensées pacifistes et réconciliatrices du cheikh Mohamed El Ghazali, les modèles de réflexion et de comportement dictés par le Coran et la sunna prouvent que le musulman n’a pas pour qualificatif fanatisme, fatalisme, esprit rétrograde ou terrorisme.

    Les dernières campagnes de dénigrement orchestrées par des forces internationales, influencées par le sionisme et les nouveaux évangélistes, ne sont, du reste, pas surprenantes, puisque de tout temps l’Islam a été confronté à ce genre de menaces. L’intervention du Dr Mohamed Ben Mohamed El Atoui Ben Smina, de l’université d’Alger, sur les spécificités de la méthodologie de Ben Badis et son dialogue avec les autres, avait ceci de particulier qu’elle a prouvé à quel point l’histoire se répète. Sous le joug colonial, l’islam en Algérie a dû faire face à une double attaque. L’une orchestrée par le colonisateur qui voulait convertir les Algériens à la chrétienté. L’autre par la déviance de certains courants «soufistes» qui ont dévié et dévoyé plusieurs principes fondamentaux de la religion et se sont retrouvés en contradiction avec le message éminemment spirituel préconisé par le courant du soufisme. «Il y avait une tentative de convertir les Algériens au christianisme par deux procédés, à travers un travail de terrain initié par Lavoisier et un autre par les penseurs, écrivains et journalistes», explique le Dr, qui insiste sur le fait que les attaques dirigées contre la religion par les courants révisionnistes du soufisme et du colonisateur étaient empreints de violence et de propos haineux.

    « Mais l’imam Ben Badis n’a pas abaissé son niveau à ce stade. Il s’est toujours astreint aux préceptes du respect de l’autre et de tolérance. Il répondait avec conviction par l’argumentation. Ses écrits en témoignent comme la série d’articles qu’il a signés, en réponse à ceux de Robert Achille et aux attaques prêchées dans les églises, intitulées : prière et prière. Pour marquer la différence entre la prière haineuse dite par les prêtres et le message spirituel adressé par la religion musulmane. Il a aussi mis en avant les articles publiés par des Occidentaux "objectifs", leurs coreligionnaires comme l’historien de l’époque, René Millet ». L’argumentation, l’analyse pointue, tout en usant des moyens de communication de son époque pour faire passer son message face à ses détracteurs, étaient donc les moyens choisis par l’imam Ben Badis. Une méthodologie et une manière de faire qui ont donné des résultats.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2022 : l'Aïd el-Fitr fixé au lundi 2 mai en France

    Le Ramadan 2022 débute le Samedi 2 Avril

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6116232
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC