• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Grands artistes musulmans
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Le Mariage en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    France 3 fait dans l’amalgame

    Diffuser un documentaire sur l’Islam un certain 11 Septembre sur France 3, voici ce qui pourrait relancer la polémique sur l’amalgame créé par les médias occidentaux entre la religion musulmane et le fléau du terrorisme. En tout cas, le journaliste du JT de France 3 n’a pas caché, vendredi dernier à 13h, la liaison entre les religieux islamistes et les attentats du 11 Septembre. Et dans sa présentation du documentaire, le journal Le Monde fait une liaison directe avec ce douloureux anniversaire américain, estimant que le 11 septembre 2001 représente le point culminant de l’échec politique et du déclin de la civilisation arabe. Une opinion que semblent partager les médias occidentaux en général et français en particulier, qui défendent l’idée encore inachevée de la Shoah et qui critiquent tout ce qui vient d’Orient et du monde arabe et musulman. Et pourtant, au nom de l’Islam, était à l’origine un livre d’essai et de thèse très intéressant, celle-ci menée depuis quatre ans par Ben Salama, un journaliste algérien né en 1952 dans un village de Kabylie. Le documentaire qui porte le même nom s’y inspire et présente en deux parties, la montée de l’islamisme religieux dans le monde arabe et oriental.

    Le premier volet, l’Égypte d’abord, après la mort de Hassen El Bana, le créateur du mouvement des Frères musulmans, et l’exécution en 1966 par pendaison de Saïd Qutb. Ensuite, l’Iran avec l’arrivée au pouvoir de l’imam Khomeyni à Téhéran, en février 1979 et la chute du shah d’Iran. Le documentaire montre aussi, la montée de l’extrémisme religieux dans les années 70, quand les pays arabes se sont heurtés à la puissance militaire d’Israël et peinent à consolider leur renouveau économique. L’Islam politique sort de l’ombre avec la prise d’otages de La Mecque en 1979 et l’imam Khomeyni impose dans la violence et la répression, le pouvoir d’une République islamique en Iran.

    Pour ce faire, le réalisateur a fait intervenir et diffuser les commentaires qui correspondent à la ligne éditoriale de France2. Intervenant de tous pays, intellectuels laïcs, dignitaires religieux ou étudiants, vivant en France comme aux États-Unis, en Iran, en Égypte ou en Arabie Saoudite. On y verra surtout Gamal Al-Banna, le frère du fondateur des Frères musulmans, un intellectuel solitaire et progressiste, qui a accordé sa première interview télévisée à un média. Le second volet du documentaire explique, notamment, la collusion entre les dictatures au pouvoir dans le monde arabe et les islamistes. Sur ce point, Ben Salama met l’accent sur un incident de tournage, quand il est allé interviewer Gamal Al-Banna, son cameraman a été pris à partie par un policier égyptien en civil qui l’a menacé.

    Le bourbier irakien, le chaos en Afghanistan, les attentats du 11 septembre, Ben Laden, tous les ingrédients de l’anti-islamiste sont rassemblés dans ce documentaire, qui a pour titre Au nom de l’Islam et cela en plein Ramadhan. Le sujet est compliqué, bourré de clichés et pavé de bonnes et mauvaises intentions. Ben Salama a commencé son enquête en cherchant les racines du phénomène islamiste, détaillant la généalogie d’un ressentiment arabe né de l’écroulement de l’Empire ottoman et de la perte du Califat, suivie d’un siècle de défaites militaires face à Israël et d’humiliations successives. Le travail éclairant, riche, lumineux de son livre, s’est transformé d’une oeuvre de recherche sérieuse en un documentaire de propagande antimusulman.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2022 : l'Aïd el-Fitr fixé au lundi 2 mai en France

    Le Ramadan 2022 débute le Samedi 2 Avril

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6116238
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC