• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Grands artistes musulmans
  • Les principaux Anges en Islam
  • Le sens de la Chahada en Islam
  • Le Mariage en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  

    «Nous sommes cernés, bombardés, expulsés par Israël»

    Un militant du Front populaire de libération de la Palestine.

    Hussam Abu Rem 26 ans, militant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), une organisation radicale opposée au processus de paix au Proche-Orient, a étudié trois ans en France, avant de regagner Gaza l’été dernier.

    Quelle est la situation aujourd’hui dans les territoires palestiniens ?

    Cela fait soixante ans que nous sommes dans une situation qui ne fait qu’empirer. Comment peut-on nous parler de «processus de paix» alors que pendant leurs négociations au sommet, Israël poursuit et intensifie ses attaques ? Comment peut-on nous parler d’«efforts», de «concessions» alors que nous sommes cernés, bombardés, expulsés ? Les Israéliens affirment répondre à nos attaques, mais depuis la conférence d’Annapolis, en novembre dernier, plus de trente personnes ont été tuées en Cisjordanie où il n’y a aucun tir de roquettes… La vérité c’est qu’Israël ne veut pas la paix. Les Israéliens veulent nous faire partir, et pour y arriver, ils sont près à tout. Ils ont le soutien de toutes les grandes puissances. Quel gouvernement les a condamnés il y a trois semaines lorsqu’ils commettaient un massacre [à Gaza, ndlr] ? Quel pays nous a soutenu ? Aucun. Quelques jours après, le président israélien était invité en France et recevait tous les honneurs. Cela ne peut plus durer, ce n’est pas d’une guerre dont il s’agit, mais du massacre de tout un peuple !

    Que s’est-il passé il y a trois semaines ?

    Nous, les Palestiniens de Gaza, nous vivons sous blocus total depuis juin 2007 : l’accès aux denrées de base est très limité, les coupures d’électricité quotidiennes et tout déplacement hors de la bande de Gaza interdit. Ce blocus nous a été imposé pour nous punir d’avoir voté pour le Hamas en janvier 2006, et depuis, plusieurs centaines de Gazaouis l’ont payé de leur vie. Ce qui s’est passé il y a trois semaines est un véritable massacre. En cinq jours, 130 personnes ont été tuées et 400 blessées, plus de la moitié étaient des civils !

    En tant que membre du FPLP, quelle issue voyez-vous à cette situation ?

    Toutes les négociations dans le cadre de la feuille de route ne servent à rien. Seule la résistance populaire sous toutes ses formes, y compris armée, nous permettra de construire le rapport de forces permettant d’obtenir l’application des droits légitimes de notre peuple. Pour cela, il nous faut retrouver l’unité nationale en reconstruisant un front commun palestinien et ainsi sortir du face-à-face Hamas-Fatah.

    A Lire également :

    Fin du Ramadan 2022 : l'Aïd el-Fitr fixé au lundi 2 mai en France

    Le Ramadan 2022 débute le Samedi 2 Avril

    Fin du Ramadan 2021 : l'Aïd al-Fitr acté pour jeudi 13 mai en France

    Le Ramadan 2021 débute le Mardi 13 Avril

    La CPI ouvre une enquête sur des crimes présumés dans les territoires palestiniens

     

    Tout les articles

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6116198
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC