• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Le califat Ottoman
  • Démarche conversion
  • Témoignage convertis
  • Les prières quotidiennes
  • Les principaux Anges en Islam
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Croyance et rituels spécifiques

    La Sharia (3) des Chiites diffère légèrement de celle pratiquée par les Sunnites. Ainsi, en plus de suivre le Coran et la Sunna prophétique, les Chiites doivent suivre les ordres de leurs imams, du fait de leur infaillibilité.

    Ainsi, les hadiths des 12 imams obtiennent-ils un statut tout aussi important que ceux rapportés du prophète de Dieu lui-même (PBSL). Ensuite, contrairement aux sunnites, les Chiites estiment que les lois et hadiths attribués au trois premiers califes de l’Islam, que sont Abu Bakr, Umar et Uthman, sont nuls et ne doivent pas être suivis.

    La Chahada (4), ou profession de foi, est également modifiée, est devient : « J’attestes qu’il n’y a de Dieu que Dieu et que Muhammad est Son messager et Ali est le bien-aimé de Dieu. »

    Au niveau de la prière, de nombreux Chiites utilisent une tablette de pierre ou de bois pour y poser leur front durant la prosternation, afin de respecter au maximum les règles d’hygiènes enseignées par le prophète de Dieu (PBSL). Au cours de la prière, les sunnites gardent les mains croisées sur leur poitrine, alors que certains chiites les positionnent le long du corps.

    Le Chiisme possèdent 2 fêtes annuelles très importantes, en plus de l’Achoura, qui sont l’investiture d’Ali par Muhammad le 18 de Dhû l-Hijja, et l’Arbaïn qui marque la fin de l’Achoura, 40 jours après son début. Concernant les lieux « saints » considérés comme sacrés par le Chiisme, on note la mosquée d’Ali de Nadjaf (Irak) ou encore la tombe de Hussein à Kerbala (Irak).

    Enfin, concernant le mariage, les Chiites considèrent la Mut’a (5) comme licite, alors que les Sunnites dans leur grande majorité ne la pratiquent plus depuis qu’Umar Ibn Al Kattab l’a interdite durant son califat, alors qu’elle était encore pratiquée sous le nom de Nikâh al Misyar.

    Auteur: Souhayl.A & Lionel.J
    Cet article a été déjà consulté 35231 fois
     

     

    (3) Ou loi islamique.
    (4) Se référer à notre article sur le premier pilier de l’Islam >>
    (5) Mariage temporaire. Chaque époux peut ainsi rompre unilatéralement le mariage à n’importe quel moment sans rendre compte des obligations du mariage classique.

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2           

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6275807
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC