• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Moussa (Moïse) en Islam
  • Témoignage convertis
  • Démarche conversion
  • Islam, religion universelle
  • X-Poll
  • Non, boire un verre de vin par jour n’est pas bon pour la santé ...
  • Le mythe de Charles Martel et de la bataille de Poitiers ...
  • Océane, convertie à l’islam : « Si nous étions tous des fous enragés... » ...
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  •  Imprimer

    Ahmad Ibn Ata Allah (1250, Egypte – 1309 Caire)

    Son père aurait rencontré Abu'l Hassan ash Shadhili (cité plus haut). Ahmad étudiera la loi religieuse à Alexandrie selon le rite Malikite (7). D’un naturel plutôt hostile au Soufisme, il devint pourtant à l’âge de 18 ans, membre de la confrérie soufie Shadhiliya, suite à sa rencontre avec le cheikh Ibn Abbas al-Murci, premier successeur d’Abu'l Hassan à la tête de la confrérie. Après la mort d’Ibn Abbas, Ata Allah deviendra le troisième chef de la confrérie, et contribuera à fixer par écrit la doctrine de cette dernière, ce qui est alors vu comme une innovation importante.

    Ses enseignements à la grande mosquée du Caire concerneront la doctrine du Tawhid (l’Unicité de Dieu), et la récitation des Noms Divins (8), toutes deux proches de celles enseignées par Ibn Arabi (9), dans une forme plus orthodoxe et plus modérée.

    Parmi ses œuvres, on compte « Le Livre de l'Aspiration exclusive sur la Connaissance du nom Allah » et « Le traité sur l'invocation », qui traitent tous deux du domaine de prédilection d’Ata Allah, à savoir l’analyse et l’apprentissage du sens des noms Divins.

    Voici quelques unes de ses pensées, qui font état d'un stade spirituel élevé dans sa foi et sa soumission à Dieu :

    « Ceux qui voyagent vers Lui sont guidés par les Lumières de leur orientation (tawajjuh). »

    « Dieu t'a permis de regarder ce qui est dans les choses, mais non de t'arrêter à ces choses mêmes. "Regardez ce qui est dans les cieux et sur la Terre ! " (Coran 10, 101). Par les mots " dans les cieux " il a ouvert pour toi les portes de la compréhension. Il n'a pas dit " regardez les cieux ", ce qui t'aurait conduit à constater l'existence des corps célestes. »

    « Parfois les cœurs s'arrêtent à la jouissance des Lumières de même que les âmes passionnelles sont obnubilées par l'opacité des choses extérieures. »

    Baha'U Din Naqshband (1317, Bukhara Ouzbékistan – 1389 Bukhara)

    Il est le fondateur d’un des ordres Soufis les plus réputés d’orient, celui de la « Tariqa Naqshbandiyya ». Le fait que l’on sache peu concernant sa vie tient majoritairement du fait qu’à l’image des grands gnostiques de l’islam, il souhaitait garder l’anonymat, en interdisant à tout ses disciples d’écrire quoique ce soit concernant ses actions ou ses paroles durant sa vie. Aussi, les principales informations concernant son existence furent rapportées bien après sa mort.

    Son ordre, la Tariqa Naqshbandiyya, se distingue des autres écoles soufies par son enseignement de la pratique du Dikr (invocation divine) de manière silencieuse, ce qui demande un recueillement et une concentration particulièrement intenses.

    Il est à signalé que l’ordre des Naqshbandites considère tenir ses origines du prophète Muhammad (PBSL), à travers son disciple et ami fidèle, Abu Bakr (10). D’autres ordres font remonter leur origine à Ali Ibn Abu Talib, le cousin et gendre du prophète (PBSL).

    Quelqu'uns des enseignements pleins de sagesse de Naqshband :

    « Lorsqu'on mange, lorsqu'on parle, lorsqu'on se déplace, lorsqu'on vend et achète, lorsqu'on accomplit les rites de purifications et les offices liturgiques, lorsqu'on lit et écrit, il ne faut pas être distrait du rappel de Dieu le temps d'un clin d'oeil pour atteindre le but recherché. »

    « Si nous regardons les erreurs de nos amis, nous serons seuls, parce que personne n'est parfait. »

     

    (7) Une des quatre grandes écoles juridiques de droit musulman avec le Hanbalisme, le Hanafisme et le Chaféisme.
    (8) En arabe « Asm’a Allah al-Housna », se référer à notre article sur les 99 attributs de Dieu >>
    (9) Egalement grand mystique de l’Islam, se référer à notre article sur Muhammad ibn Arabi >>
    (10) Se référer à notre article sur Abou Bakr As-Siddiq >>

     

    Page Précédente                Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 6169896
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC