• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les interdits en Islam
  • Les prières quotidiennes
  • prière de consultation
  • Démarche conversion
  • Prosternations réparatrices
  • X-Poll
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  • Voltaire favorable à l’Islam ...
  • Travaille et ferme-la ...
  • C'est quoi le féminisme ? ...
  •  Imprimer

    Ali, le valeureux

    Le prophète Muhammad (PBSL) dira de d’Ali : « Je suis la cité de la science et Ali est sa porte ». Si l’Islam a engendré de valeureux martyrs et de nombreux saints, il y a également un homme unanimement reconnu pour ses admirables qualités et son indéniable charisme.

    Cet homme n’est autre qu’Ali Ibn Abou Talib ; véritable héros de l’Islam pour les Sunnites, et premier Imam (1) d’une longue lignée pour les Chiites. Les récits qui lui sont consacrés dans la tradition islamique ne manque pas de souligner le courage et la force de caractère du cousin et gendre du prophète (PBSL).

    Mais un retour aux sources est nécessaire pour mesurer à quel point l’importance que lui confère l’Islam est justifiée, et pour mieux cerner l’homme et son parcours, dont voici le récit tel que la tradition sunnite l'approuve :

    La conversion d’Ali

    Abû El-Hassan ‘Alî ben Abî Talib, fils d’Abu Talib, l’oncle paternel de Muhammad (PBSL), est né à la Mecque en l’an 600, soit dix ans avant que le prophète de Dieu ne reçoive la révélation coranique. Dès qu’Ali atteint sa sixième année, Muhammad (PBSL), alors âgé de trente années, et marié avec la pieuse Khadidja, décida d’élever Ali au sein de sa propre famille, comme son propre fils, afin d’alléger financièrement son oncle et conformément à une pratique courante dans l’Arabie de l’époque. De plus, Abu Talib ayant contribué à élever le prophète de Dieu (PBSL) quand ce dernier été enfant, du fait de la mort de ses parents, Muhammad (PBSL) se sentait redevable envers son oncle pour cet acte de bonté à son égard.

    Ali fut donc élevé dans une atmosphère familiale propre pour révéler sa grande piété et son sens aigu de la justice. Ainsi, lorsque Muhammad (PBSL), âgé de quarante années, reçut la visite de Gabriel venu lui annoncer sa mission prophétique, Ali, atteignant seulement son dixième printemps, n’hésita pas une seconde et embrassa l’Islam.

    Cet évènement eu lieu après qu’Ali surprenne son oncle et son épouse en pleine prosternation, le front posé sur le sol, célébrant les louanges de Dieu. Ali n’avait alors jamais vu quelqu’un prier de cette façon, aussi demanda t’il à Muhammad (PBSL) de lui expliquer le sens de ces gestes.

    Son oncle lui répondit alors : « Nous adorons Allah, le Dieu Unique. Je te conseille d’en faire de même, et de ne jamais te prosterner devant Allat et Al Uzza, ou toute autre idole ».
    « Mais je n’ai jamais rien entendu de la sorte. Il vaudrait mieux que j’en parle à mon père et qu’ensuite je te tienne au courant ».
    « Non, tu ne peux en parler à personne pour l’instant. Réfléchis par toi-même à ce qui est juste ou non, et prend la décision qui s’imposera ».

    Ali réfléchi alors à la décision, et le lendemain, il prononça l’attestation de foi en Dieu et son prophète et devint ainsi le plus jeune musulman à embrasser l’Islam.

    Le lieutenant du prophète de Dieu (PBSL)

    En adhérant à l’Islam, Ali ne savait pas encore le rôle important qu’il jouerait par la suite dans l’expansion et la sauvegarde de la religion de Dieu. Son courage et sa foi, allait de même grandir d’une manière quasi exponentielle, lui permettant de se révéler au monde comme le bras droit personnel de Muhammad (PBSL), celui sur lequel le prophète de Dieu (PBSL) pourrait compter par-dessus tout.

    L’amour qu’éprouvé Ali envers son oncle Muhammad (PBSL) été tellement grand, qu’il était près à sacrifier sa vie pour lui. La tradition rapporte que lorsque les Qurayshites projetèrent de tuer le prophète de Dieu (PBSL), en le poignardant dans son lit pendant son sommeil, Ali du haut de ses 10 ans prit volontairement la place de son oncle pour le protéger et lui permettre de quitter la ville.

    Le plan fonctionna à merveille, et les assassins ne reconnurent le jeune garçon qu’au dernier moment en soulevant les draps qui masquaient le visage d’Ali. La sérénité dont il faisait preuve au moment où il aurait du trouver la mort contribua à faire renoncer les Qurayshites à toute forme de vengeance à son encontre, malgré le fait qu’ils venaient d’être dupés et humiliés par un enfant de quelques dizaines d’années seulement.

     

    (1) Le mot Imam n’a pas la même signification pour les Chiites et les Sunnites : chez les Chiites, il a une fonction de guide spirituel "impeccable", possédant un pouvoir ésotérique « S’ir » qu’il transmet à son successeur. Alors que chez les Sunnites le terme désigne simplement la personne qui dirige la prière.

     

                   Page : 1 | 2 | 3 | 4 | 5            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/11/2009 - Nombre visiteurs : 1419112
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC