• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les prières quotidiennes
  • Les interdits en Islam
  • Démarche conversion
  • La Mort dans l' Islam
  • Témoignage convertis
  • X-Poll
  • La théologie de la libération de Munir Chafiq ...
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  • Voltaire favorable à l’Islam ...
  • Travaille et ferme-la ...
  •  Imprimer

    Umar Ibn Al-Khattab

    De grande stature, Umar (ou Abû Hafs 'Umar bin al-Khattab bin Nufayl al-Qurachî al-'Adawî) fût connu de son vivant pour son fort caractère, sa fidélité à Dieu et son messager (PBSL) et ses positions souvent orthodoxes, qui lui valurent parfois beaucoup de critiques de la part de ses coreligionnaires, comme en témoigne « Al sira anabaouya ».

    Persécuteur acharné de Muhammad (PBSL), avant d’être un de ses plus fidèles compagnons, à l’image d’un Paul pour les chrétiens, il se convertit à l’Islam presque par miracle lors d’une dispute avec sa sœur. Dès lors il consacrera le restant de sa vie au triomphe de l’Islam, pour bâtir lors de son Califat un empire d’une taille jusqu'à là inégalée.

    Qui était cet homme considéré unanimement par les musulmans sunnites comme un des personnages les plus influents de l’histoire de l’Islam, après le prophète Muhammad (PBSL) ?

    Entre récits exagérés et vérités admises, nous allons tenter de dresser le portrait, reconstituer l’histoire du plus grand calife de l’Islam et d’un des compagnons les plus illustres du prophète.

    La conversion de Umar

    Umar est né à la Mecque en l'an 581 du calendrier Judéo-Chrétien. C'est un homme robuste et colérique, et qui a toujours des idées très arrêtées, c'est d'ailleurs ce trait de caractère qui fit de lui, une fois converti, l'un des plus fervent défenseur de la religion de Dieu.

    Pourtant, lorsque l'Islam commence à être prêché par Muhammad (PBSL) au sein de la Mecque, Umar par excès de conservatisme s'oppose farouchement à la nouvelle religion qu'il voyait alors comme une subversion, en persécutant tout les Musulmans dont il croisa la route.

    Umar décida même de tuer le prophète de Dieu (PBSL), lorsqu'il apprendra que ce dernier tenait une réunion avec d'autres compagnons dans une maison de la Mecque. Or, en chemin, il rencontra un homme de sa tribu, Nu`aym Ibn An-Nahâm, qui été un musulman ayant embrassé la religion de Dieu dans le secret. Nu`aym Ibn An-Nahâm conseilla Umar de réfléchir avant de tuer Muhammad (PBSL), et de plutôt chercher à ramener les siens de son côté. Umar, ne comprenant pas l'allégation et le problème que pouvait lui poser sa famille, demanda à Nu`aym ce qu'il en été. Ce dernier lui apprit que sa soeur, Fâtimah Bint Al-Khattâb et son époux, Sa`îd Ibn Zayd Ibn `Amr, avait embrassé tout deux l'Islam en secret.

    Umar entrepris alors de retourner chez lui pour interroger sa soeur et son mari sur leur conversion. Fâtimah et Sa'îd recevait Khabbâb Ibn Al-Aratt qui leur faisait réciter la sourate Taha (Sourate 20 du Saint Coran). Lorsqu'ils virent Umar s'approcher, ils prirent peur et Khabbâb se cacha. Fatima entrepris également de cacher le parchemin où été inscrit la sourate

    Lorsqu' Umar entra dans la maison, il interrogea sa soeur sur les voix qu'il avait cru entendre provenir de la maison. Elle répondit par le négatif, assurant qu'aucune discussion n'eut été échangée. Umar s'énerva, et les accusa d'avoir renier la religion de leurs ancêtres en suivant celle de Muhammad. Il entrepris même de battre Sa'îd, mais Fâtimah s'interposa entre lui et son mari. Umar la blessa alors accidentellement.

    Les deux époux avouèrent leur conversion, non sans montrer leur détermination. Umar fut alors pris de remord à la vue du sang de sa soeur et lui demanda de voir le parchemin où se trouvait inscrit la sourate (1), afin qu'il puisse connaître les paroles prêchées par Muhammad (PBSL).

    A peine eut-il fini de lire le début de la sourate Taha, qu'il ne put s'empêcher de manifester son émerveillement, devant des paroles aussi belles et nobles. Khabbâb, entendant ces paroles, sortit de sa cachette et apprit à Umar qu'il avait entendu la veille le messager de Dieu (PBSL), implorer Allah en lui demandant l'assistance Abu Al-Hakam Ibn Hishâm ou `Umar Ibn Al-Khattâb.

    Umar décida alors de se rendre auprès de Muhammad pour embrasser l'Islam. Lorsqu'il arrivât à la maison où se trouvait le prophète (PBSL), un homme qui guettait par une des fenêtres fut effrayé par la vue d'Umar avec son épée. Hamzah Ibn `Abd Al-Muttalib, l'oncle du prophète de Dieu (PBSL) le rassura en assurant que si Umar voulait du mal au Messager de Dieu (PBSL), il succomberait par sa propre épée ! Mais il n'en fut rien, et Umar se convertit à l'Islam, avec la bénédiction de Muhammad (PBSL).

    Aussitôt, Umar rendit sa conversion publique, et interdit au musulman de cacher leur foi et qu'ils quittent la Mecque pour accomplir la Salat (Prière).

    Umar commença ainsi à se consacrer à la défense de l'Islam auprès des païens de Quraysh, et il accomplit même sa prière ouvertement près de la Kaaba afin que tous les musulmans soient assurés de la sincérité de sa conversion et de son engagement envers la cause de Dieu.

    Umar durant l'Hégire

    Dès sa conversion, Umar fit parti des compagnons les plus proches de Muhammad (PBSL). Il appartenait à ce que l'on peut appeler aujourd'hui sa garde rapproché, ou ses fidèles lieutenants.

    Aussi, la tradition rapporte qu’il avait l'habitude d'être exigeant avec lui-même mais aussi avec les autres musulmans, n'hésitant pas à condamner publiquement leurs écarts de conduite. La rigueur de son caractère poussait le prophète (PBSL) à intervenir souvent pour tempérer la conduite de son ami et compagnon vis-à-vis de ses coreligionnaires.

    Un des premiers événements important de la vie d’Umar, rapporté par la tradition, se déroula lors de la bataille de Uhud (2), Umar alors sur le champ de bataille, apprenant la nouvelle de la mort du prophète de Dieu (PBSL), pris la fuite en compagnie d’autres compagnons. Cette nouvelle qui ne fut qu’une rumeur, répandue par les Quraychites afin de déstabiliser les musulmans eut un impact considérable sur le moral de l’armée musulmane, qui fini par céder et même perdre la bataille. Umar, tout comme les autres compagnons qui prirent alors la fuite, regrettèrent amèrement leur geste par la suite.

     

    (1) Fâtimah , craignant qu'il ne déchire le parchemin, lui refusa cette requête. Umar insista, si bien qu'elle lui accorda de le toucher, mais à l'unique condition qu'il se purifie avant. Umar accepta et pris un bain, puis il lut le parchemin.
    (2) Colline se situant sur la route entre la Mecque et Médine, Uhud fût la première défaite subis par les musulmans qui n’obéirent par au commandements du prophète (PBSL) ce jour là.

     

                   Page : 1 | 2 | 3 | 4            Page Suivante

    Dernière mise à jour : 01/08/2014 - Nombre visiteurs : 1677826
    Home  |  News  |  Forum  |  Archives  |  Ce Mois-ci  |  Livre d'Or  |  Liens
    Qui sommes-nous ?  |  Contact  |  Plan du Site  |  Mentions Légales

    Ce site est optimisé pour Mozilla Firefox, Internet Explorer 7, Windows XP - VISTA, et il utilise la police Papyrus, aussi il vous est conseillé de la télécharger ici et de l'installer sur votre PC