• Qui sommes-nous ?
  • Nous Ecrire
  • Livre d'Or
  • Glossaire
  • Videos
  • Le mois de Ramadan
  • Les interdits en Islam
  • Les prières quotidiennes
  • prière de consultation
  • Démarche conversion
  • Prosternations réparatrices
  • X-Poll
  • Le nouveau pouvoir des francs-maçons ...
  • Sondage : Islam et Sexualité H/F ...
  • Voltaire favorable à l’Islam ...
  • Travaille et ferme-la ...
  • C'est quoi le féminisme ? ...
  •  

    Plainte contre le FBI, accusé d'espionner dans des mosquées en Californie

    Une organisation américaine de défense des droits civiques et une des principales associations musulmanes des Etats-Unis ont porté plainte contre le FBI, l'accusant d'avoir espionné des mosquées de Californie en utilisant une "taupe" qui se mêlait aux fidèles.

    La plainte a été déposée mardi 22 février devant un tribunal californien par l'organisation de défense des droits civiques l'ACLU (American Civil Liberties Union) et l'association musulmane le CAIR (Council on American-Islamic Relations). Les deux organisations accusent le FBI, la police fédérale américaine, d'avoir utilisé un agent pour "infiltrer, sous une fausse identité, plusieurs mosquées importantes du sud de la Californie, avec pour instruction de récolter des informations sur les musulmans".

    ENREGISTREMENTS AUDIO DE CONVERSATIONS

    L'agent du FBI se voit notamment reprocher d'avoir collecté des centaines de numéros de téléphone, de courriers électroniques, d'enregistrements audio de conversations, et d'avoir filmé l'intérieur des mosquées.

    Pourtant, souligne la plainte, cette "enquête n'a pas donné lieu à la moindre condamnation en rapport avec la lutte antiterroriste". "Ce n'est pas une surprise, ajoute le texte. Parce que le FBI ne réunit pas d'informations en fonction de suspicions d'activités criminelles, mais simplement parce que les personnes en question sont des musulmans."

    "Ironie de l'histoire", note la plainte, la taupe a été démasquée après que des membres de la communauté musulmane eurent alerté la police parce que l'agent sous couverture faisait preuve d'une "rhétorique violente". Interrogé à ce sujet, le FBI a répondu qu'il ne commentait pas les affaires en cours d'instruction devant la justice.

    A Lire également :

    2012, année de tous les périls ?

    Le Mossad espionne l’Algérie à partir de la Tunisie

    Eric Toussaint : "C’est parfaitement possible pour un pays de refuser de payer sa dette"

    Crise en Égypte : les États Unis tentent de rassurer leurs alliés du Moyen-Orient

    Algérie : un îlot de fausse tranquillité - Un coup pour rien

     

    Tout les articles


    Parse error: syntax error, unexpected $end in /homez.14/islamdef/www/commentaireinfos.php on line 23